La crise des réfugiés provoque une surenchère xénophobe en Europe

Par

Pendant que les réfugiés affluent en Europe, des élections se tiennent dans plusieurs pays européens. À l'image de la Suisse, où l'UDC vient de l'emporter, les partis de droite, les formations populistes et d'extrême droite font de cette crise le centre de leurs campagnes électorales.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'événement a bouleversé toute l'Allemagne ce week-end. L'agression de la candidate à la mairie de Cologne Henriette Reker, à coups de couteau, par un homme au passé néonazi a suscité une immense vague de réprobation. Gravement blessée au cou, la candidate d'une coalition emmenée par la CDU (conservateur) a finalement été élue, dimanche. Mais les motifs de l'agression viennent rappeler combien l'accueil massif de réfugiés par l'Allemagne suscite les pires oppositions. En charge à Cologne de l'accueil des réfugiés, Henriette Reker a été visée justement pour cela : « Reker et Merkel nous inondent de réfugiés », a lancé l'homme qui l'a attaquée.