A la frontière polonaise, les réfugiés biélorusses rêvent d’un pays sans Loukachenko

Par Hélène Bienvenu

Le prix Sakharov des droits de l’homme a été décerné jeudi à l’opposition biélorusse. À Biala Podlaska en Pologne, à 30 km de la frontière avec la Biélorussie, les réfugiés sont de plus en plus nombreux, fuyant la répression depuis l’élection contestée du 9 août.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Biala Podlaska (Pologne).– Le drapeau de la Biélorussie indépendante blanc-rouge-blanc, symbole de l’opposition contre Alexandre Loukachenko – son président autoritaire réélu frauduleusement le 9 août dernier – flotte à l’unisson avec le drapeau polonais sur une des artères principales de Biala Podlaska, une ville de l’est de la Pologne, à 30 km de la frontière biélorusse.