Climat: cascades de fiascos à Copenhague

Par
L'échec de la conférence de Copenhague n'est pas seulement une mauvaise nouvelle pour le climat. Il met à mal l'Onu et le multilatéralisme dans la diplomatie du climat, et ne fait rien pour réduire les inégalités entre pays émetteurs de CO2. Retour sur un échec.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vendredi soir vers 21h, l'Elysée reçoit les journalistes hexagonaux dans un hôtel de luxe de la périphérie de Copenhague. Drapeaux français et européen, pupitre siglé « Copenhague », état-major gouvernemental au complet (Jean-Louis Borloo, Chantal Jouanno, Valérie Létard), c'est comme à la maison. Nicolas Sarkozy fait une entrée triomphale : « Nous avons un accord. »