Ukraine : un accord signé entre le pouvoir et l'opposition

Par

Après une nuit d'âpres négociations, le président Ianoukovitch et les représentants de l'opposition ont signé l'accord conclu sous l'égide de la délégation européenne, qui prévoit notamment des élections présidentielles anticipées. Les affrontements ont fait une centaine de morts dans la capitale. La situation heure par heure.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au lendemain de la journée la plus meurtrière en Ukraine depuis la chute de l'Union soviétique, les négociations entre le pouvoir, les chefs de l'opposition et les diplomates européens ont débouché, vendredi 21 février, sur la signature d'un accord de sortie de crise. Le texte, adopté par les deux camps et négocié sous l'égide de la délégation européenne, prévoit plusieurs mesures pour assurer la transition politique : une élection présidentielle anticipée avant la fin de l'année, la formation d'un gouvernement d'union nationale dans les 10 jours et le vote du parlement d'un retour à la constitution de 2004, issue de la “révolution orange”. Des opposants continuent de demander la démission immédiate du président.