Tchad: les vraies raisons de l’intervention militaire française

Par

Présentée comme une opération destinée à empêcher la chute du régime indéfendable d’Idriss Déby, l’intervention de l’aviation militaire française contre une colonne rebelle, au nord du Tchad, avait aussi et peut-être surtout pour but de permettre la poursuite de l’opération Barkhane, estime l’opposant historique Saleh Kebzabo.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ancien journaliste formé à Paris, Saleh Kebzabo a été à plusieurs reprises au début des années 1990 ministre d’Idriss Déby, avant d’être emprisonné sur son ordre et de devenir, à la tête de l’Union nationale pour la démocratie et le renouveau (UNDR), son principal opposant et son adversaire malheureux lors des élections présidentielles de 1996, 2001 et 2016.