Allemagne: Pegida est sur le point d'être effacé par le parti xénophobe AfD

Par

Accusé d’incitation à la haine, Lutz Bachmann, le fondateur de Pegida, est en procès et risque la prison ferme. Son mouvement islamophobe est en forte perte de vitesse au profit du nouveau parti xénophobe AfD, qui compte cibler « l’islam politique » au-delà de la crise des réfugiés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Berlin (Allemagne), correspondance. - Cela fait des semaines que Lutz Bachmann n’avait plus été sous les feux des projecteurs. À l’occasion de l’ouverture de son procès au tribunal administratif de Dresde, le fondateur du mouvement des « Patriotes européens contre l’islamisation de l’Occident » (Pegida), dont l’action principale est de se « promener » contre les « envahisseurs musulmans » tous les lundis à Dresde, a donc voulu rattraper sa perte de notoriété par une nouvelle pitrerie médiatique. Pour l’occasion, lui et sa femme sont arrivés à l’audience équipés de lunettes portant un large bandeau de plastique fumé leur masquant les yeux, comme on le voit parfois sur des photos censurées.