Élections allemandes : les conservateurs, divisés, choisissent Laschet au forceps

Par

Armin Laschet, qui a remporté l’investiture à la succession d’Angela Merkel après un duel fratricide avec le populaire Bavarois Markus Söder, devra veiller à l’unité d’un camp conservateur plus désuni que jamais, à cinq mois des législatives.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Berlin (Allemagne).– C’est après une lutte courte et violente, opposant le chef de l’Union chrétienne-démocrate (CDU) et ministre-président de Rhénanie-du-Nord-Westphalie Armin Laschet à son outsider Markus Söder, ministre-président de Bavière et chef de l’Union chrétienne-sociale (CSU), que les conservateurs ont finalement enterré la hache de guerre.