L’usage de Pegasus en Hongrie, fruit de la collusion entre Orbán et Netanyahou

Par

Seul pays européen mis en cause par le « Projet Pegasus » pour son utilisation illégale du logiciel espion israélien, la Hongrie a fait ces dernières années cause commune avec Israël.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Budapest (Hongrie).– Le dimanche 16 décembre 2018 est une journée glaciale à Budapest. Dix mille personnes défilent sur l’avenue Andrássy, les Champs-Élysées hongrois, contre une loi de dérégulation du Code du travail jugée « esclavagiste ».