L’Union ressort la boîte à outils antiterroriste de l’après-Charlie

Par

Des armes à feu au fichier des passagers aériens : revue des principaux points discutés lors de la réunion extraordinaire des ministres de l’intérieur et de la justice, à Bruxelles. Au-delà des déclarations, peu d’engagements se sont concrétisés au niveau européen, depuis les attentats de Paris et Montrouge de janvier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Bruxelles. « Aucune information émanant de pays européens ne nous a été communiquée suggérant qu’il ait pu arriver en Europe », a déploré jeudi 19 novembre Bernard Cazeneuve, évoquant Abdelhamid Abaaoud, considéré comme l’un des organisateurs des attentats de Paris et Saint-Denis. « Il est urgent que l’Europe se reprenne, s’organise, se défende contre la menace terroriste », a-t-il poursuivi.