Les Turcs s’appauvrissent en silence

Le président turc a pris le contrôle de la politique monétaire du pays, déclenchant une inflation record qui touche durement les classes moyennes et populaires.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Istanbul (Turquie).– « Je suis un économiste », a coutume d’asséner avec aplomb le président turc Recep Tayyip Erdogan, bien qu’on ne lui connaisse qu’un diplôme de management, dont l’authenticité est fréquemment remise en cause. Pourtant, les indicateurs économiques récents ne plaident pas en sa faveur : en un an, la livre turque s’est effondrée de 145 % face au dollar et l’inflation bat des records, à 21 % sur l’année, selon des chiffres officiels très contestés.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal