Netanyahou, usé, entame un bras de fer avec les Etats-Unis

Par

Critiqué au sein de son camp pour son incapacité à rétablir la sécurité, confronté aux exigences des ultraorthodoxes, contesté pour ses choix sécuritaires jusqu’au sein de l’état-major, Benjamin Netanyahou vient d’entamer un bras de fer avec Obama sur l’aide militaire américaine à Israël.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis la création de l’État d’Israël, en 1948, un seul des treize premiers ministres est resté au pouvoir plus longtemps que Benjamin Netanyahou : David Ben Gourion. En deux séquences – 1948-1954 puis 1955-1963 –, le fondateur de l’État et du parti travailliste a conservé la tête du gouvernement pendant treize ans. En deux séquences également – 1996-1999 puis 2009-2016 – dont la seconde est toujours en cours, Benjamin Netanyahou en est à dix ans à la tête du gouvernement. Et cette longévité, certains disent cet acharnement, commence à indisposer. Pas seulement ses adversaires.