Une affaire de prêtre pédophile rattrape le pape François en Argentine

Par Martin Boudot, Daphné Gastaldi, Mathieu Martinière, Mathieu Périsse et Antton Rouget

En 2010, alors qu’il était archevêque de Buenos Aires, le pape François a commandé une contre-enquête pour innocenter un célèbre prêtre argentin condamné pour pédophilie. Pour la première fois, un juge argentin confirme à Mediapart et Cash Investigation avoir fait l’objet d’une tentative d’influence de la part de l’Église.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Officiellement, c’est « tolérance zéro ». En pleine tourmente depuis les révélations sur les affaires de pédophilie visant notamment le clergé français, le Vatican ne cesse de marteler son intransigeance sur le sujet. Pourtant, selon une enquête commune de Mediapart et Cash Investigation (voire la Boîte noire), plusieurs hauts responsables de l’Église catholique ont sciemment couvert ou défendu des prêtres accusés d’actes de pédophilie. Et certains de ces faits secouent directement les couloirs feutrés du Vatican.