Nicaragua: Le gouvernement accepte de libérer les opposants détenus

Par
Le gouvernement nicaraguayen a déclaré mercredi qu'il allait procéder d'ici à 90 jours à la libération de toutes les personnes arrêtées lors des manifestations contre le président Daniel Ortega, conformément à la demande émise par l'opposition pour reprendre les pourparlers destinés à mettre fin à la crise.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

MANAGUA (Reuters) - Le gouvernement nicaraguayen a déclaré mercredi qu'il allait procéder d'ici à 90 jours à la libération de toutes les personnes arrêtées lors des manifestations contre le président Daniel Ortega, conformément à la demande émise par l'opposition pour reprendre les pourparlers destinés à mettre fin à la crise.