Au Brésil, le ministre de l’environnement embourbé dans une affaire de trafic de bois

Par

Une série de perquisitions ont été effectuées mercredi 19 mai au domicile et dans les bureaux de Ricardo Salles, ministre inamovible, exécutant efficace et ennemi juré des écologistes qui l’accusent depuis longtemps de stimuler la destruction de l’environnement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rio de Janeiro (Brésil).– « On appuie l’opération à 100 %, on est tous sur un petit nuage depuis mercredi ! », assure plus que soulagée une source au sein de l’Ibama, l’institution chargée de la protection de l’environnement au Brésil.