Les 28 échouent à s’entendre sur des dirigeants pour l’UE

Par

Le deuxième sommet organisé à Bruxelles dans la foulée des européennes pour décider des nominations à la tête de l’UE n’a pas suffi à dissiper les désaccords entre conservateurs, sociaux-démocrates et libéraux. Un nouveau sommet est annoncé, le 30 juin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bruxelles (Belgique), de notre envoyé spécial.– Jean-Claude Juncker n’a pas perdu son sens de l’humour, à l'issue de la première journée du sommet européen qui s'est terminée aux environs de deux heures du matin, dans la nuit de jeudi à vendredi. « Je note avec plaisir, satisfaction et même un certain bonheur que je ne suis pas si facile à remplacer », a ironisé le président sortant de la Commission européenne lors d'une conférence de presse expéditive.