La crise turque relance la bataille du gaz en Europe

Par

Le coup d’État raté à Ankara n’a pas seulement seulement fragilisé l’accord sur les migrants conclu avec Bruxelles. Il bouscule aussi les projets énergétiques de l’UE, qui mise sur la construction d’un gazoduc géant, de la Caspienne à l’Italie, pour freiner sa dépendance à la Russie. Le rapprochement Moscou-Ankara pourrait tout compliquer.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Bruxelles. La rencontre entre Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan le 9 août à Saint-Pétersbourg a ressuscité un projet que beaucoup croyaient enterré : le gazoduc TurkStream, censé acheminer du gaz russe en Turquie, via la mer Noire. Il « sera mis en œuvre le plus vite possible », a affirmé le président turc, tandis que son homologue russe a parlé d’un début des travaux « très prochainement ».