Survivre sous le régime des talibans

Par Mortaza Behboudi

Depuis leur retour au pouvoir, après la chute du régime soutenu par les Américains, les talibans se sont engagés dans une opération de communication, affirmant vouloir accorder une amnistie totale et respecter les droits des femmes et des minorités. Mais les témoignages recueillis au fil des jours montrent une tout autre réalité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cela fait près d’une semaine que la situation a basculé en Afghanistan. Mais qui croire parmi les talibans ? se demandent les Afghans. En effet, lorsque certains, parmi les nouveaux maîtres du pays, prétendent que les femmes peuvent travailler et aller à l’école, d’autres cherchent maison par maison les militants et les journalistes.

Leila*, 56 ans, se trouvait chez elle avec ses trois petits-fils et sa fille dans un village du nord du pays lorsque des combattants talibans ont frappé à sa porte il y a une semaine. Sima, sa fille de 23 ans, savait que c’étaient les combattants insurgés. Trois jours auparavant, ils étaient venus voir sa mère pour lui ordonner de préparer de la nourriture pour quinze combattants.