Espagne: Rajoy entend reprendre tout le contrôle de la Catalogne

Par

Le premier ministre espagnol a annoncé l’application de l’article 155 de la Constitution : il va démettre les responsables catalans, reprendre les prérogatives du Parlement et des fonctionnaires régionaux, et organiser de nouvelles élections. Dénonçant le coup de force de Madrid, le dirigeant indépendantiste Puigdemont convoque l’Assemblée régionale la semaine prochaine pour répondre au plan de Rajoy.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est donc fait. Le premier ministre espagnol Mariano Rajoy a appuyé sur le « bouton nucléaire » de l’article 155 de la Constitution. Il a décidé de limoger tout l’exécutif régional catalan, dont son leader, le président de la Généralité de Catalogne Carles Puigdemont. Il a souhaité que des élections régionales anticipées se tiennent aussi tôt que possible, vers le mois de janvier 2018, et a annoncé que les prérogatives du Parlement catalan seront encadrées et les pouvoirs de l’administration catalane transférés au gouvernement central, donc ceux en matière fiscale et de police.