Au Liban, une mobilisation historique du peuple contre le gouvernement

Par Justine Babin et Nada Maucourant Atallah

Le Liban connaît des manifestations majeures et inédites après l’instauration d’une nouvelle taxe sur l’utilisation des applications de messagerie. Lundi, le gouvernement a annoncé une série de mesures pour tenter de calmer la contestation populaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Beyrouth (Liban), correspondance.– Quand on lui demande pourquoi il est dans la rue aujourd’hui, Ziad marque une pause, comme s’il n’y avait pas besoin de mots pour expliquer l’évidence : « Donne-moi une raison, une seule raison qui ferait que je ne sois pas dans la rue aujourd’hui ? » Comme Ziad, ils étaient des centaines de milliers de Libanais à manifester dimanche 20 octobre, dans tout le pays, afin d’exprimer leur colère contre le gouvernement pour le quatrième jour.