Nada Maucourant Atallah

Tous ses articles

  • Elle a braqué sa banque au Liban : « On crie depuis trois ans, le pouvoir ne nous entend pas »

    Proche et Moyen-Orient — Entretien

    Le 14 septembre, la jeune Libanaise Sali Hafez a braqué une banque. La sienne. Pour récupérer l’argent de sa famille, bloqué en raison de l’effondrement d’un système financier corrompu, et payer les soins médicaux de sa sœur. Depuis, Sali Hafez a inspiré d’autres concitoyens. Pour Mediapart, Nada Maucourant Atallah et Marie Jo Sader l’ont rencontrée.

  • Au Liban, le Hezbollah perd la majorité parlementaire 

    Liban, un État failli

    Le parti chiite Hezbollah et ses alliés ont perdu la majorité des sièges, sans toutefois que cela occasionne de changement radical des équilibres des forces au sein de l’hémicycle. Une dizaine de nouveaux élus issus de l’opposition à la classe politique ont par ailleurs réalisé une percée inédite.

  • Avant les législatives, les jeunes libanais divisés sur la possibilité d’un changement

    Liban, un État failli — Reportage

    Le vote des jeunes constitue l’une des principales inconnues des législatives de dimanche au Liban. Leur apparente union lors des grandes manifestations populaires de 2019 contre la classe politique a fait long feu. Leurs positions face au scrutin révèlent des réalités vécues très différentes.

  • Au Liban, une liste de la société civile conteste le système politique

    À l’air libre — Reportage

    Reportage à Beyrouth, où la liste « Nahou el Dawlé » présente des candidats aux élections législatives pour apporter un vent de changement face aux machines électorales et au clientélisme.

  • Les Libanais doutent d’un changement politique par les urnes

    Liban, un État failli

    Le rejet de la classe politique n’a jamais été aussi fort au Liban qui, en l’absence de réaction des autorités, s’enfonce dans une grave crise économique et sociale. Ce mécontentement pourrait cependant avoir du mal à se traduire lors des prochaines législatives en mai.

  • Les pays méditerranéens redoutent la pénurie de blé ukrainien

    Agriculture et alimentation

    Depuis que la Russie a envahi l’Ukraine, l’un des plus grands exportateurs au monde de céréales, les prix explosent et les premières pénuries apparaissent. Au Liban, en Tunisie et en Égypte, très consommateurs de pain, la sécurité alimentaire est déjà menacée. 

  • Beyrouth à nouveau sous le feu des milices

    Liban, un État failli

    Des affrontements meurtriers ont opposé des partisans des partis chiites Amal et Hezbollah à des sympathisants du parti chrétien des Forces libanaises. Ces violences sont survenues en marge d’une manifestation contre le juge chargé de l’enquête sur l’explosion du port de Beyrouth.

  • Au Liban, un quotidien bouleversé par les pénuries

    Liban, un État failli — Reportage

    Les coupures d’électricité, les pénuries d’essence et les ruptures de stock de médicaments se sont dangereusement aggravées au Liban depuis le début de l’été. La population tente comme elle le peut de s’adapter à cette nouvelle réalité.

  • Un an après l’explosion, les Libanais demandent justice dans la rue

    Liban, un État failli

    Plusieurs manifestations se sont tenues à Beyrouth le 4 août en souvenir des victimes de l’explosion du port. Alors que l’enquête sur les causes de cette destruction piétine, les manifestants demandent la levée de l’immunité des responsables politiques mis en cause. 

  • Le Liban plongé dans le noir

    Liban, un État failli — Reportage

    Dans un contexte de grave crise de liquidités, l’État libanais arrive à peine à fournir de l’électricité quelques heures par jour. La situation devient critique pour la population. Aucun gouvernement n’a voulu s’attaquer aux pénuries d’un secteur miné par la corruption.

  • La France ouvre une enquête sur le patrimoine du gouverneur de la Banque centrale libanaise

    Liban, un État failli

    Après la justice suisse, c’est au tour du Parquet national financier d’ouvrir une enquête visant Riad Salamé. Alors que le Liban traverse une grave crise économique, le patron de la Banque centrale incarne, pour une partie de la population, la corruption des élites du pays.

  • Rétractation de Takieddine: la piste de l’argent

    L’argent libyen de Sarkozy — Enquête

    Selon des témoignages recueillis par Mediapart à Beyrouth et à Paris, la rétractation de l’intermédiaire dans l’affaire libyenne est liée à des promesses financières venues d’intermédiaires proches des réseaux sarkozystes, mais aussi à un climat de menaces entretenues autour de lui.