Feuilleton du Brexit: et maintenant ?

Par
Boris Johnson va tenter au cours des 10 prochains jours de faire adopter par le parlement britannique les actes législatifs nécessaires à la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne dans le cadre de l'accord conclu avec les 27 autres pays de l'UE, sous peine de devoir renoncer à sa promesse d'un Brexit le 31 octobre quoi qu'il arrive.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - Boris Johnson va tenter au cours des 10 prochains jours de faire adopter par le parlement britannique les actes législatifs nécessaires à la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne dans le cadre de l'accord conclu avec les 27 autres pays de l'UE, sous peine de devoir renoncer à sa promesse d'un Brexit le 31 octobre quoi qu'il arrive.