Des dizaines de milliers de mails, des documents confidentiels, des carnets d'adresses, des agendas, des correspondances professionnelles mais aussi privées... Le Parlement européen va devoir changer radicalement son système de sécurisation des messageries de l’ensemble des députés européens. Car la démonstration vient d'être faite, par un hacker, de la fragilité de la sécurité des serveurs de mails au sein du Parlement.