Football Leaks: bataille judiciaire autour du lanceur d’alerte arrêté

Par

Rui Pinto, ce jeune Portugais lié aux Football Leaks, a été arrêté à la demande du Portugal qui le soupçonne de vol de données. Pourtant, il a contribué à la condamnation de Cristiano Ronaldo et souhaite coopérer avec plusieurs procureurs européens, dont le parquet national financier en France. Il va batailler en justice pour tenter d'être reconnu comme un lanceur d’alerte.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rui Pinto est un parfait exemple de la schizophrénie judiciaire en matière de traitement des lanceurs d’alerte. Mercredi dernier, ce Portugais de 30 ans lié aux Football Leaks était arrêté en Hongrie à la demande de la justice de son pays, qui le soupçonne de vol de données et de « tentative d’extorsion ». Six jours plus tard, ce mardi, Cristiano Ronaldo a signé avec la justice espagnole une transaction pénale pour fraude fiscale assortie de 18,8 millions d’euros d’amende, grâce aux documents Football Leaks que Rui Pinto a contribué à révéler (lire notre enquête ici).