Au Rwanda, «après les premiers massacres, il était largement possible d'intervenir»

Par

Alors que Nicolas Sarkozy est aujourd'hui à Kigali, entretien avec André Guichaoua, auteur de Rwanda: de la guerre au génocide. Ce professeur à l'Université Paris-I Panthéon-Sorbonne, témoin-expert au Tribunal pénal international pour le Rwanda, livre une analyse fouillée, sans concession, de cette période et offre aux lecteurs de Mediapart une trentaine de pages de son ouvrage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

A l'occasion de la sortie de son ouvrage, Rwanda: de la guerre au génocide (éd. La Découverte), André Guichaoua, spécialiste des Grands Lacs et professeur à l'Université Paris-I Panthéon-Sorbonne, livre une analyse fouillée et sans concession de cette période. Témoin-expert au TPIR, il a eu accès à des documents inédits qu'il a compilés pendant plusieurs années. Dans un entretien exclusif à Mediapart, il expose les principaux enseignements qu'il en a tirés et offre une trentaine de pages de son ouvrage (à retrouver page 4 de cet article). Histoire aussi d'en finir avec les débats qui empoisonnent l'étude de cette période depuis quinze ans.