En Angleterre, le cauchemar des «enfants du Windrush»

Par

Pendant plusieurs décennies, des Antillais originaires des ex-colonies britanniques ont vécu au Royaume-Uni en toute légalité. Mais, récemment, ils sont devenus la cible de la chasse aux immigrés lancée par Theresa May en 2012.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Londres (Grande-Bretagne), de notre correspondante. - Ils ont perdu leur travail, leur logement, leur permis de conduire, l’accès au système de santé public britannique et leur droit aux aides sociales. À bout, certains d’entre eux ont envisagé le suicide. Dexter Bristol, lui, n’est plus de ce monde pour raconter sa descente aux enfers.