Barack Obama-Dick Cheney, deux visions de l'Amérique

Le président des États-Unis, Barack Obama, et l'ancien vice-président, Dick Cheney, ont débattu, jeudi 21 mai, par discours interposés, de leurs méthodes en matière de lutte contre le terrorisme. Le contraste entre les deux était saisissant: politique de la peur contre pédagogie de la nuance. Si le changement souhaité par Barack Obama est sincère, il se heurte à une forte opposition.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Le contraste en politique est une affaire rare. Tout au moins le vrai contraste, celui entre deux personnalités qui proposent des idées et des méthodes que l'on peut véritablement comparer et distinguer; pas le faux contraste entre des bateleurs d'estrades aux promesses dignes d'opérateurs téléphoniques. Jeudi 21 mai, à Washington, en l'espace de deux heures en fin de matinée, on a pu assister à une confrontation à distance, qui s'est avérée une forme de contraste chimiquement pure. Celle entre le nouveau président des États-Unis, Barack Obama, et le vice-président et mentor de son prédécesseur, Dick Cheney.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal