Clinton accuse Poutine de diriger un mouvement xénophobe hostile aux USA

Par
Le président russe Vladimir Poutine a pris la tête d'un mouvement xénophobe cherchant à affaiblir les alliances traditionnelles des Etats-Unis et à saper la démocratie, a déclaré vendredi Hillary Clinton.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

DUBLIN (Reuters) - Le président russe Vladimir Poutine a pris la tête d'un mouvement xénophobe cherchant à affaiblir les alliances traditionnelles des Etats-Unis et à saper la démocratie, a déclaré vendredi Hillary Clinton.