En Israël, la droite se radicalise et la gauche est dans l'impasse

L'offensive israélienne sur Gaza est soutenue par une majorité de la population israélienne. C'est qu'Israël se radicalise depuis des années. L'abandon d'une solution à deux États avec annexion de la Cisjordanie n'est désormais plus tabou. Reportage à Tel Aviv et Jérusalem.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

De notre envoyé spécial en Israël. « Nous venons d’apprendre une mauvaise nouvelle : cinq nouveaux soldats sont morts ce matin. Vous ne trouverez pas grand monde aujourd’hui, beaucoup sont partis à la veillée mortuaire. » Lundi après-midi, alors que 18 000 personnes assistent aux funérailles de l’un des soldats tués à Gaza, Eli Hazan est comme chez lui dans les allées du Parlement israélien, la Knesset. Ancien conseiller du numéro deux du Likoud et actuel ministre de l’intérieur, Gideon Saar, ce militant du parti de Netanyahou cumule aujourd’hui un rôle d’animateur à la radio publique et celui de lobbyiste, qui œuvre au sein de l’Assemblée pour peaufiner les textes de loi présentés par son parti. Il effectue également des tournées à l'étranger pour promouvoir l'actuelle politique israélienne. « Le Hamas vise les civils, affirme ce cadre du Likoud de 37 ans. Notre armée en tue aussi, malheureusement, mais la différence est que nous, nous nous défendons, nous défendons notre peuple, notre existence, face au Hamas qui veut tuer tous les juifs. Le monde, sans lequel nous ne pourrions pas intervenir, l’a d’ailleurs bien compris cette fois, du moins les gouvernements. Les États-Unis, l’Allemagne, et même la France reconnaissent notre droit à l’autodéfense. »

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À ne pas manquer

Violences sexistes et sexuelles — Analyse
Ce que deviennent 100 affaires révélées depuis #MeToo
Que sont devenues les révélations en avalanche dans les médias français depuis #MeToo, en 2017 ? Ont-elles été judiciarisées ? Quelles en ont été les conséquences ? Mediapart a décortiqué 100 dossiers parmi les plus retentissants.
par Lénaïg Bredoux, Donatien Huet et Marine Turchi
Transports publics, le délitement — Reportage
RER B : voyage sur la ligne qui déraille
Le RER B est la deuxième ligne de train la plus chargée d’Europe, et pourtant elle souffre de nombreuses tares : quatre terminus, un tunnel partagé avec le RER D et, surtout, un sous-investissement chronique de la part de la région et de l’État. Les usagers souffrent, les conducteurs aussi.
par Khedidja Zerouali
Politique économique
Le FMI confirme que la « boucle prix-salaires » est d’abord un récit conservateur
Une étude du FMI montre qu’il est quasiment impossible d’identifier un effet d’entraînement durable des rémunérations sur l’inflation. Un camouflet pour Emmanuel Macron qui fonde sa politique sur la crainte de cette « boucle prix-salaires ».
par Romaric Godin
Migrations — Entretien
Naufrage dans la Manche : « Mon frère n’a pas été considéré comme un être humain par les secours »
Il y a un an, 27 personnes sont décédées dans le naufrage de leur embarcation en essayant de rejoindre le Royaume-Uni. Zana Mamand Mohammed a perdu son frère, Twana, 18 ans, dont le corps n’a toujours pas été retrouvé. Auditionné dans le cadre de l’enquête, il a accepté de témoigner auprès de Mediapart. 
par Pascale Pascariello, Armel Baudet, Martin Bessin, Youmni Kezzouf et Esmaeili Amir