Réfugiés rwandais: le dévoiement du droit d’asile

Par Théo Englebert

Depuis le génocide des Tutsis, il y a plus de vingt-cinq ans, Mediapart a découvert que la France a gelé des dossiers de demande d’asile émanant de Rwandais. Des demandes embarrassantes se retrouvent au « frigo », en compagnie d’autres personnalités étrangères. Une situation qui interroge sur l’indépendance de cet établissement public.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Six mois avant que Mediapart ne révèle sa présence dans l’Hexagone, Aloys Ntiwiragabo, suspecté d’être l’un des piliers du génocide des Tutsis au Rwanda en 1994, avait déposé une demande d’asile en France.