Israël et ses expatriés: un rapport difficile

Par

La Neue Zürcher Zeitung se penche sur la vision négative que les Israéliens entretiennent vis-à-vis de leurs expatriés. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Plus de 15 000 Israéliens ont quitté l'État hébreu en 2017. C'est près de 6 300 de plus que d'Israéliens revenant dans le pays. Ce déficit tend certes à s'affaiblir, mais dans un pays qui se veut le refuge des Juifs du monde entier, ces expatriés soulèvent bien des questions en Israël. Le quotidien suisse Neue Zürcher Zeitung publie une enquête sur ce phénomène. Les raisons de partir sont nombreuses : elles peuvent être économiques, liées à la formation ou plus politiques, par rejet de la politique gouvernementale ou par désespoir de voir un jour la paix régner dans la région.