Charbon : le petit pas en arrière de la Chine

Par

Ce mardi 21 septembre, devant l’Assemblée générale des Nations unies, la Chine s’est engagée à ne plus construire de nouvelles centrales à charbon à l’étranger. Un tournant symbolique pour le plus grand émetteur mondial de gaz à effet de serre mais un bien maigre effort face au défi climatique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans une vidéo pré-enregistrée, le président chinois Xi Jinping a déclaré mardi 21 septembre, devant l’Assemblée générale des Nations unies, que la Chine « ne construira pas de nouveaux projets de centrales électriques au charbon à l’étranger » (lire la retranscription en anglais).