Justin Trudeau obtient sa réélection au Canada mais perd sa majorité

Par Olivier Monnier

À l’issue des élections législatives qui ont eu lieu lundi 21 octobre, le premier ministre canadien Justin Trudeau a obtenu un second mandat mais pas de majorité à la Chambre des communes pour sa formation, le parti libéral. Il devra gouverner un pays divisé entre libéraux et conservateurs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est de justesse que Justin Trudeau a sauvé son siège de premier ministre au Canada. Lundi 21 octobre, lors des élections législatives, les Canadiens lui ont donné la possibilité d’un deuxième mandat mais sous surveillance étroite de l’opposition. En effet, en n’obtenant que 156 députés, sa formation politique, le parti libéral, a perdu la majorité (170 sièges sur 338) à la Chambre des communes. Le scrutin a vu la percée des conservateurs – en particulier dans les provinces de l’ouest, Alberta et Saskatchewan – de son rival Andrew Scheer, avec 121 sièges. La récente formation de Jagmeet Singh, le Nouveau parti démocratique (NPD), a fait élire 24 députés.