Wassim Nasr: pour l’Etat islamique, «le terrorisme est un outil au service d’un but politique»

Par

Spécialiste de la mouvance djihadiste, Wassim Nasr rappelle que les membres de l’État islamique sont avant tout mus par un but politico-religieux : instaurer le califat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Que faire après les attentats de Bruxelles ? L’Occident est-il durablement engagé dans une spirale de violence, comme le promet le dernier communiqué de l’État islamique, qui a revendiqué les attentats commis mardi 22 mars dans la capitale belge ? Que dire du mode opératoire des terroristes, de leur stratégie politique et du phénomène sociétal qu’ils représentent ? En Occident, le phénomène du djihad n’est pas perçu à sa juste mesure, estime Wassim Nasr, spécialiste de la mouvance djihadiste et journaliste à France 24. « Il faut aborder le djihadisme pour ce qu’il est, dit-il, c’est-à-dire un phénomène sociopolitique qui peut toucher tout le monde. La motivation religieuse est réelle, les objectifs sont politiques. Tant que l’on n’aura pas compris cela, on ne pourra pas trouver les réponses adéquates face à ce qui nous arrive. » Entretien.