En Israël, les ultraorthodoxes ne veulent pas prendre conscience de l’épidémie

Par Salomé Parent-Rachdi

Alors que la population est confinée depuis plus d’un mois, de nombreux ultraorthodoxes refusent de se plier aux mesures gouvernementales, alors que la communauté est la plus touchée par le Covid-19. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tel-Aviv (Israël), correspondance.– La foule n’a pas disparu des rues de Mea Shearim. La police avait pourtant imposé un confinement renforcé lors des fêtes de Pessah, la Pâque juive, mais rien n’y a fait. Quelques centaines de juifs ultraorthodoxes ignorent encore les mesures de confinement dans le plus emblématique des quartiers religieux de Jérusalem. Quand ils ne les défient pas carrément, à en croire cette manifestation organisée en début de semaine contre l’obligation de rester chez soi.