Affaire DSK: ce syndicat new-yorkais qui soutient la femme de chambre

Par
L'affaire DSK a rendu visibles les conditions de travail des femmes de chambre de New York, l'une des villes du monde les plus denses en hôtels. Entretien avec John Turchiano, le porte-parole du New York Hotel & Motel Trades Council. Ce syndicat, dont est membre la personne qui accuse l'ex-patron du FMI de tentative de viol, a organisé la manifestation du 6 juin devant la cour criminelle de Manhattan.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'affaire DSK a rendu visibles les conditions de travail des femmes de chambre de New York, l'une des villes du monde les plus denses en hôtels. À l'occasion de la convocation de l'ex-patron du FMI le 6 juin 2011 devant la cour criminelle de Manhattan, plus d'une centaine d'entre elles ont manifesté leur soutien à leur collègue du Sofitel. Aux cris de «shame, shame» (honte), elles ont accompagné l'entrée de Dominique Strauss-Kahn dans le tribunal. Elles ont exprimé leur solidarité, mais aussi leur ras-le-bol à l'égard des abus dont elles sont victimes, des propositions indécentes aux accusations de vol.