En Pologne, la droite au pouvoir fait disparaître l’accès à l’avortement légal

Par Hélène Bienvenu

Le tribunal constitutionnel polonais a rendu son verdict ce jeudi 22 octobre : l’avortement en cas de malformation grave du fœtus ou de maladie menaçant sa vie est jugé non constitutionnel.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Varsovie (Pologne).– Devant le tribunal constitutionnel, c’est l’euphorie du côté des défenseurs du « droit à la vie », à l’annonce du verdict de Julia Przylebska, à la tête de l’institution varsovienne. La juge en chef, nommée par le parti au pouvoir en 2016, vient de déclarer que l’avortement en cas de malformation grave du fœtus ou de maladie incurable est inconstitutionnel.