Carrefour est mis en cause au Brésil pour un crime raciste

La mort d’un homme noir de 40 ans, tué par des vigiles de Carrefour dans le sud du Brésil, a déclenché une série de manifestations dans un pays qui a toujours du mal à reconnaître l’existence même d’un racisme structurel.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Rio de Janeiro (Brésil).– « Carrefour, assassin ! Carrefour, raciste ! » Le slogan est répété par chacun à mesure que la foule grandit devant les portes closes d’un Carrefour situé dans un immense centre commercial de la zone nord de Rio de Janeiro.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal