Pédophilie dans l’Eglise: le pape dénonce une «monstruosité» mais déçoit les victimes

Par

En clôture du sommet consacré à la pédophilie dans l’Église, François a invité l’institution à cesser de fermer les yeux sur un fléau qui la gangrène depuis des années. Plusieurs associations de victimes se sont dites déçues par le manque de propositions concrètes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Nous sommes aujourd’hui face à une manifestation du mal flagrante, agressive, destructrice. » Dans une allocution très attendue, le pape François a conclu, ce dimanche 24 février, le sommet qui a réuni au Vatican 190 participants pendant quatre jours sur le rôle de l’Église face à la pédophilie. « Nous sommes devant un problème universel et transversal qui, malheureusement, existe presque partout. Nous devons être clairs : l’universalité de ce fléau, alors que se confirme son ampleur dans nos sociétés, n’atténue pas sa monstruosité à l’intérieur de l’Église », a ainsi expliqué le souverain pontife alors que la hiérarchie catholique est accusée d’avoir fermé les yeux pendant de nombreuses années sur les cas de pédophilie en son sein.