Troisième jour de manifestation contre la candidature de Bouteflika

Par
La police algérienne a fait usage dimanche de gaz lacrymogènes à Alger pour disperser des centaines de manifestants qui dénonçaient pour la troisième journée d'affilée la candidature d'Abdelaziz Bouteflika à un cinquième mandat présidentiel.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

ALGER (Reuters) - La police algérienne a fait usage dimanche de gaz lacrymogènes à Alger pour disperser des centaines de manifestants qui dénonçaient pour la troisième journée d'affilée la candidature d'Abdelaziz Bouteflika à un cinquième mandat présidentiel.