Au Moyen-Orient, Trump se focalise sur le terrorisme

Par

À l'issue de quatre jours passés en Arabie saoudite, en Israël et à Bethléem, le président américain a renoué l'alliance avec la monarchie saoudienne au prix de nombreuses contradictions, mais il a aussi surpris en ne s'alignant pas complètement sur les positions de la droite israélienne et américaine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Avant même l’attentat de Manchester, une large partie de la rhétorique de Donald Trump lors de sa visite au Moyen-Orient tournait autour de la question du terrorisme. Si ce tropisme n’est pas vraiment neuf pour un président américain, le martèlement de ce thème par l’actuel occupant de la Maison Blanche n’a pu que mettre en évidence ses contradictions et son absence de vision claire en matière de politique étrangère.