Rory Stewart veut créer un mouvement centriste au Royaume-Uni

Le conservateur éclairé Rory Stewart, l'un des perdants de la bataille pour le poste de premier ministre britannique, refuse de baisser les bras. Dans un entretien accordé au JDD, il se pose en rassembleur d’un vaste centre et en appelle à la jeunesse britannique, qui devra surmonter les épreuves du Brexit.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Comment jugez-vous ces deux candidats, et qui selon vous ferait le meilleur Premier ministre pour votre pays?
Rory Stewart : Aucun des deux ne souhaite ­revenir dans l'Union européenne. ­Jeremy Hunt reconnaît qu'il faudrait maintenir une bonne relation avec l'UE, notamment sur le plan économique et commercial, mais Boris Johnson est beaucoup trop extrémiste sur ce sujet. Les militants vont probablement le désigner pour mettre en œuvre cette rupture brutale, et lui ne se rend pas compte des dangers qu'il y a à tenir cette promesse. Je me demande même s'il y croit vraiment, car il n'y a pas de doute que c'est un patriote. Il me fait l'impression d'un gars qui croit possible de conserver à la fois son épouse et sa maîtresse. Mais tôt ou tard, ça finit par se voir et il faut choisir.