Hong Kong a voté en masse après 169 jours de mobilisation

Par

Dimanche 24 novembre, près de trois millions de Hongkongais ont voté dans le calme après des mois d’agitation, établissant ainsi une participation historique de 71,2 %. S’il s’agit d’élire des conseillers de district aux responsabilités limitées, le scrutin est vu par les pro-démocratie comme un référendum pour marquer leur mécontentement après des mois de manifestations et de violences sans aucune réponse de l’exécutif local, contrôlé par Pékin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Hong Kong (Chine), envoyé spécial.– Une paix des braves a commencé tôt dimanche à Hong Kong, dès 07 h 30 du matin. Après 169 jours d’une mobilisation en faveur de la démocratie déclenchée par un projet de loi d’extradition vers la Chine – aujourd’hui abandonné – et de violents affrontements entre la police et les éléments les plus radicaux de la contestation à l’université Polytechnique, les Hongkongais se sont déplacés en nombre et dans le calme pour participer à des élections, établissant un record de participation pour un scrutin (71,2 % des quatre millions d'électeurs inscrits).