De notre correspondante à New York et de notre envoyé spécial dans le New Hampshire (États-Unis). - Cela fait six mois que tout le monde (éditorialistes, adversaires, élites politiques) prédit l’éclatement imminent de la bulle Donald Trump. Et cela fait six mois que celle-ci ne cesse d’enfler. Après trois victoires consécutives lors des quatre premiers scrutins des primaires visant à désigner le candidat républicain à la Maison Blanche, la probabilité que le milliardaire new-yorkais soit le nominé des conservateurs américains pour le scrutin de novembre 2016 se fait de plus en plus tangible – même si la route est encore longue.