Damas sous tension, Ajdabiya en ligne de front

Par
Un avion français a détruit une batterie d'artillerie de l'armée libyenne dans la nuit de jeudi à vendredi près d'Ajdabiya, tandis que l'Alliance atlantique prend le relais de la coalition. Des milliers de manifestants continuent de défiler à Deraa en Syrie, où l'International crisis groupe craint une escalade de la répression. Le président du Yémen se dit prêt à transférer le pouvoir à quelqu'un de «sûr».
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

SYRIE En dépit des mesures annoncées la veille pour répondre aux revendications des manifestants, le mouvement contestataire s'est poursuivi aujourd'hui dans plusieurs villes. Les forces de sécurité ont ouvert le feu, notamment à Sanameïn, à mi-chemin entre Damas et Deraa, où au moins 20 personnes auraient été tuées, mais aussi à Deraa où des milliers de personnes s'étaient rassemblées réclamant la «liberté» et des «réformes». Dans la capitale, des milliers d'opposants et de partisans de régimes se sont affrontés, alors que selon des témoins cités par Reuters, trois personnes auraient été abattues par les forces de l'ordre syriennes. Alors que Reporters sans frontières condamne la censure par les autorités syriennes des médias nationaux et étrangers à Deraa, le ministre syrien de l'information, Mohsen Bilal, assure que la situation dans le pays est «totalement calme». De son côté, l'International crisis group a lancé une alerte craignant une escalade de la répression menant à une fin sanglante.

 

LIBYE L'Otan prend le relais de la coalition en Libye pour imposer une zone d'exclusion aérienne et pour surveiller l’embargo sur les armes imposé par l’ONU. Ces deux opérations sont prévues pour durer environ 90 jours. Par ailleurs l'Otan devrait être opérationnel dimanche ou lundi. Le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan estime que le transfert du commandement des opérations militaires internationales en Libye à l'Otan allait mettre la France «hors circuit» ajoutant que cela était «très positif». Mais Nicolas Sarkozy a annoncé que Paris et Londres préparaient une initiative en vue de parvenir à une solution politique et diplomatique pour la Libye, au-delà de l'intervention militaire. Les insurgés tentent de reprendre Ajdabiya mais ils manquent d'armement et d'expérience.

 

JORDANIE Les forces de sécurité jordaniennes ont démonté le camp des «jeunes du 24 mars» à Amman après avoir mis fin à des affrontements entre partisans du régime et des contestataires. Il y aurait environ une centaine de blessés. Les manifestants ne réclament pas un changement de régime mais des réformes en profondeur et le jugement des dirigeants corrompus.

 

YEMEN La «journée du départ» a rassemblé des centaines de milliers de manifestants à l'extérieur de l'université de Sanaa. Un nombre similaire de partisans du régime défilaient dans d'autres endroits. Le président Ali Abdallah Saleh s'est dit prêt à transférer son pouvoir à quelqu'un de sûr.

 

BAHREIN Les forces de l'ordre ont mis fin à une petite manifestation à Manama.

 

 

18h30 - ETATS-UNIS Selon l'AFP, les États-Unis ont tiré 16 Tomahawks en Libye ces 24 dernières heures, portant à plus de 170 le nombre de missiles de croisière employés depuis le début de l'intervention militaire.

 

18h00 - SYRIE Le ministre syrien de l'information, Mohsen Bilal, assure que la situation dans le pays est «totalement calme» dans les villes syriennes, et que «les terroristes ont été arrêtés», dans un entretien avec la radio espagnole Cadena Ser, cité par France-24. Par ailleurs, Reporters sans frontières condamne la censure imposée par les autorités syriennes sur les médias nationaux et étrangers pour les empêcher de couvrir les événements de Deraa. Des interpellations ont eu lieu.

 

17h40 - QATAR Le Qatar a envoyé un Mirage 2000-5 au-dessus de la Libye pour participer à l'imposition de la zone d'exclusion aérienne.

 

17h40 - JORDANIE La police jordanienne a démonté le camp des «jeunes du 24 mars» à Amman et a procédé à plusieurs arrestations.

 

17h30 - OTAN Selon les propos du ministre italien des affaires étrangères l'Otan devrait être opérationnel dimanche ou lundi. Un porte-parole de l'Alliance atlantique a par ailleurs précisé que la zone d'exclusion aérienne et l'embargo sur les armes pourraient durer environ 90 jours.

 

17h20 - YEMEN L'envoyé spécial du Guardian, Tom Finn, à Sanaa, résume «la journée du départ» qui a secoué le Yémen. Il affirme que le mouvement de contestation s'est élargi depuis ces cinq semaines de manifestations. «Des centaines de milliers de manifestants étaient rassemblés à l'extérieur de l'université de Sanaa alors qu'un nombre similaire de partisans du régime défilaient ailleurs».

 

17h10 - TURQUIE Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan estime que le transfert du commandement des opérations militaires internationales en Libye à l'Otan allait mettre la France «hors circuit» ajoutant que cela était «très positif». Le gouvernement turc, favorable à une zone d'exclusion aérienne en Libye sous commandement de l'Otan, mais hostile à des frappes au sol, n'a pas apprécié de ne pas avoir été invité à la réunion sur la Libye de plusieurs dirigeants occidentaux, le 19 mars à Paris, et par l'opposition de Paris à laisser le contrôle politique de l'opération à l'Alliance atlantique.

 

16h50 - JORDANIE La police jordanienne est intervenue pour mettre fin aux affrontements entre partisans du régime et des contestataires rassemblés à Amman, place Jamal Abdel Nasser, appelés les «jeunes du 24 mars», en utilisant des canons à eau. Il y aurait environ une centaine de blessés. Les «jeunes du 24 mars», regroupant des opposants islamistes, des mouvements de gauche et nationalistes. Ils ne veulent pas un changement de régime mais des réformes en profondeur et le jugement des dirigeants corrompus.

 

16h30 - BAHREIN D'après le Guardian, les forces de sécurité de Bahreïn ont rapidement mis fin à une petite manifestation à Manama, la capitale.

 

16h10 - LIBYE Les envoyés spéciaux de France 24 ont suivi les insurgés qui avancent vers Ajdabiya pour tenter de reprendre le contrôle de cette ville. Mais leur entreprise est ralentie par leur manque d'armement, d'expérience et de communication:

Libye : Le baptême du feu des insurgés aux portes d'Ajdabiya © FRANCE 24

 

16h10 - SYRIE France 24 informe qu'au moins 20 personnes ont été tuées par les forces de l'ordre syriennes lors d'une manifestation à Sanameïn, à mi-chemin entre Damas et Deraa.

 

15h50 - FRANCE Nicolas Sarkozy annonce que Paris et Londres préparent une initiative en vue de parvenir à une solution politique et diplomatique pour la Libye, au-delà de l'intervention militaire.

 

15h35 - SYRIE D'après l'AFP, citant un militant des droits de l'Homme, des manifestants ont été tués alors qu'ils se dirigeaient vers Deraa. A Damas, la situation risque de s'aggraver avec l'arrivée de milliers de partisans du président Bachar al-Assad. A Alep, des témoins ont confié au Guardian qu'il y avait 200 protestataires qui ont été rapidement dispersés et remplacés par des centaines de partisans du régime.

 

15h20 - LIBYE Des insurgés se sont rassemblés pour tenter de reprendre Ajdabiya. Des tirs et des explosions ont été entendus. Sur Twitpic, pour @guybadeaux, caricaturiste au quotidien canadien Le Droit, les heures de Kadhafi sont comptées.

@guybadeaux, Twitpic, le 25 mars 2011. @guybadeaux, Twitpic, le 25 mars 2011.

 

15h20 - BAHREIN Des tweets repris par le Guardian font état de manifestations antigouvernementales à Karzakan, à Dair, Sitra, et Duraz. La police tenterait de les disperser.

 

15h20 - SYRIE En solidarité avec Deraa des manifestations éclatent un peu partout dans le pays notamment à Hamah, où France 24 rappelle que la repression d'un soulèvement islamiste avait fait plusieurs milliers de morts en 1982, alors que Hafez al-Assad, le père du président actuel était au pouvoir. Mais aussi à At Tal, au nord de Damas, la capitale. France 24 cite plusieurs vidéos amateurs prises dans la capitale où on voit les manifestants réclamer la liberté et la chute du régime.

Dans la grande mosquée de Damas, Al Masjed Al Oumawi.

 

YouTube

L'envoyé spécial d'Al Jazeera suit une manifestation à Deraa où les forces de sécurité ne semblent pas être présentes. Il précise que les contestataires ne réclament pas un changement de régime, ni ne scandent de slogans contre le président Bachar al-Assad: «Les gens ne veulent que la liberté, ils veulent des réformes».

Live update from Syria's Daraa city © Al Jazeera English

 

15h10 - FRANCE Le porte-parole du ministère des affaires étrangères, Bernard Valero, réclame la «mise en oeuvre effective et rapide» des mesures annoncées par le président syrien la veille.

 

15h00 - JORDANIE Alors que des manifestants contestataires campaient à Amman, des partisans du régime les ont attaqué en lançant des grosses pierres, faisant 57 blessés.

 

14h30 - OTAN L'Alliance atlantique est pour l'instant chargée de la surveillance de l’embargo sur les armes imposé par l’ONU et le contrôle de la zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye. Son rôle toutefois fait encore débat au sein des membres de l'Otan. La Turquie craint notamment de voir l'opération militaire aller plus loin dans le soutien aux rebelles.

Libye - OTAN : Des désaccords subsistent entre les alliés © FRANCE 24

 

Une porte-parole du Conseil national de transition des insurgés libyens confie à un envoyé spécial d'Al Jazeera à Benghazi que l'organisme continuera de soutenir l'opération même sous commandement de l'Otan tant que l'objectif reste le même: protéger la population civile.

Opposition spokeswoman says rebels "doing their best" © Al Jazeera English

 

14h00 - LIBYE L'Union africaine souhaite aider à faciliter des discussions entre le gouvernement libyen et les insurgés.

Libye : L'Union africaine veut faire négocier Kadhafi et les alliés © FRANCE 24

 

13h30 - YEMEN Les négociations entre le général Ali Moshen al-Ahmar et le président Saleh auraient échoué selon des sources politiques citées par France 24.

 

13h10 - SYRIE Alors que le régime a annoncé des mesures importantes hier en réponse aux revendications des manifestants, aujourd'hui au moins 200 personnes ont défilé à Damas en solidarité aux protestataires réprimés de Deraa, où des milliers de personnes continuaient de manifester. Des dizaines de personnes auraient été arrêtées à Damas.

BFM TV, le 25 mars 2011.

 

12h40 - LIBYE Selon le commandement britannique, l'armée de l'air libyenne n'a plus de capacités de combat, alors que la coalition poursuit son opération.

 

12h20 - SYRIE L'International crisis group lance une alerte vis-à-vis de la dangerosité de la situation. Il n'y aurait plus que deux solutions: soit le régime entreprend des changements profonds, soit il risque d'y avoir une escalade de la répression menant à une fin sanglante.

 

12h00 - YEMEN Le président yéménite Ali Abdallah Saleh s'est exprimé devant une foule de partisans à Sanaa où il a rappelé une nouvelle fois qu'il était prêt à se défendre mais a pourtant révélé vouloir transférer son pouvoir à quelqu'un de «sûr».

Yemen president addresses nation © Al Jazeera English


 

11h30 - YEMEN Des dizaines de milliers de manifestants se sont massés sur la place du Changement, près de l'université de Sanaa, où campent les protestataires depuis le 21 février. Des forces de la sécurité ont été déployées aux abords de cette place, près du palais présidentiel, où les partisans de Saleh ont convergé par milliers. Le président yéménite a durci le ton aujourd'hui prévenant qu'il se défendra par tous les moyens possibles. Il semble pourtant de plus en plus isolé. Le Wall Street Journal rapporte par ailleurs que l'un des plus puissant militaire, le général Ali Moshen al-Ahmar, maintenant du côté des manifestants, est entrain de négocier avec le président pour trouver un moyen de démissionner tous les deux:

 

11h20 - LIBYE Les frappes de la coalition internationale auraient fait des morts parmi les civils libyens selon la télévision d'Etat nationale citée par Al Jazeera.

Libyan regime claims civilian deaths © Al Jazeera English

 

11h00 - SYRIE/YEMEN/JORDANIE Des manifestations sont prévues à Damas, à Sanaa et à Amman après la prière du vendredi.

Hier soir, en Jordanie, des centaines de jeunes s'étaient rassemblés dans la capitale pour réclamer des réformes politiques. Mais ils ont été attaqués par des partisans du régime, faisant plusieurs blessés.

Des manifestants jordaniens attaqués par des partisans... © euronews (en français)

 

10h50 - FRANCE Le chef d'état-major français Edouard Guillaud a estimé ce matin sur France Info que les opérations alliées en Libye se prolongeraient pendant des «semaines» et dit «espérer» qu'elles ne dureraient pas des mois. Il a aussi révélé qu'un avion de chasse français avait détruit une batterie d'artillerie de l'armée libyenne dans la nuit de jeudi à vendredi près d'Ajdabiya.

 

10h40 - OTAN L'Alliance atlantique va prendre le relais de la coalition en Libye pour imposer une zone d'exclusion aérienne, mais les frappes au sol restent sous la responsabilité de la coalition. Nicolas Sarkozy a justifié l'intervention militaire en jugeant qu'elle avait «évité des milliers et des milliers de morts», tout en assurant qu'elle pourrait cesser dès que les forces pro-Kadhafi rentreraient dans leurs casernes.

YouTube

 

10h30 - LIBYE Un reportage exclusif de France 24 montre ses envoyés spéciaux en train de suivre les insurgés durant leur combat à Brega.

 

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale