Espagne: «Dimanche, mon bourreau Billy el Niño votera pour Vox»

Par Fabien Palem

Entre 1969 et 1976, Chato a été détenu dans les geôles de Franco et torturé par Billy el Niño, aujourd'hui son voisin. Il est sûr qu'il votera pour l’extrême droite, parce qu’il est « idiot ». Alors que les « plus stratèges voteront pour ceux qui les ont couverts, les socialistes et le Parti populaire ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Madrid (Espagne), correspondance.– Quelques centaines de mètres seulement séparent le domicile de José María Galante – alias Chato – de celui d’Antonio González Pacheco, plus connu sous le nom de Billy el Niño. Entre 1969 et 1976, Chato, qui avait alors entre 21 et 28 ans, a été détenu à quatre reprises pour « activités subversives ». Les tortures perpétrées sur lui par la police du régime, de la main de Billy el Niño et d’autres bourreaux, restent impunies. Aujourd’hui, les deux hommes sont séparés par le tronçon nord du Paseo de la Castellana, qui traverse Madrid du nord au sud. Plus de quarante ans après les faits, le bruit des voitures de cette artère encombrée n’a pas complètement couvert l’écho de la voix du tortionnaire, qui résonne encore aux oreilles de sa victime.