Guerre au Yémen: la France au chevet de la marine saoudienne

Par Eva Thiébaud Et Thomas Clerget

Derrière les ventes d’armes, se cache souvent la maintenance. Depuis 2014, l’entreprise publique française Naval Group assure la rénovation de navires de guerre saoudiens, alors que la marine du royaume a établi un blocus autour du Yémen.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« On m’a envoyé à Djedda ces dernières années pour travailler sur des frégates de la marine militaire saoudienne. » Ingénieur, Guillaume a passé plusieurs mois dans le principal port du pays, côté mer Rouge. « C’est une drôle de vie. Tu passes ton temps entre un luxueux compound avec piscine, les bouchons et le boulot sur le chantier où tu retapes des bâtiments de guerre. » Quentin, un autre technicien, a lui aussi officié sur ce chantier de rénovation de navires de fabrication française, livrés il y a des années aux forces saoudiennes : « Beaucoup de choses sont assez choquantes en Arabie saoudite. L’argent coule à flots… Notamment pour rénover ces bateaux, qui étaient dans un état déplorable. »