Europe : face à la rigidité allemande, le krach politique n'est pas loin

Par

Après des semaines et des mois de silence, les pays européens ne parviennent plus à cacher leurs divergences. Tandis que toute une partie de l’Europe demande d’en finir avec l’extrême austérité, l’Allemagne au contraire durcit le ton. En campagne, Merkel défait toutes les décisions européennes et tente de dessiner une Europe à sa main.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce fut une semaine fatale. Après des semaines, voire des mois de silence, les pays européens ne parviennent plus à cacher leurs divisions. Quel que soit le chiffre ou l’angle d’attaque pris, la réalité a fini par rattraper les gouvernements européens : la politique d’austérité imposée depuis trois ans à toute l’Europe est une faillite, comme l’avaient annoncé nombre d’économistes (voir l’entretien d’André Orléan par exemple).