Trente ans après Tchernobyl, les «liquidateurs» inquiets pour leurs enfants

Par

Trente ans après la catastrophe de Tchernobyl, les « liquidateurs » encore en vie, ces pompiers et soldats envoyés en premier sur le site sans aucune protection, subissent encore les conséquences du drame. Selon certains chercheurs, leurs enfants et petits-enfants pourraient hériter de pathologies.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'Ukraine commémore, mardi 26 avril, le trentième anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, la pire de l'histoire du nucléaire civil. Le pays doit notamment rendre hommage aux « liquidateurs », ces pompiers et soldats envoyés sur le site sans aucune protection dans les heures qui ont suivi l'explosion. Peu d'entre eux sont encore en vie aujourd'hui.