Les indignés de Podemos créent la surprise en Espagne

Le parti populaire au pouvoir et le parti socialiste ont enregistré une cuisante défaite aux européennes. Le collectif Podemos, issu du mouvement des indignés, crée la surprise.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Podemos (« Nous pouvons ») fait une entrée triomphale sur la scène politique espagnole. Le collectif, emmené par le professeur de sciences politiques Pablo Iglesias, a dépassé les estimations les plus optimistes (2 sièges) de tous les instituts de sondages en remportant cinq sièges au Parlement européen dimanche 25 mai. Avec plus de 1,2 million de voix, il se rapproche des écolo-communistes d'Izquierda Unida (IU, Gauche unie), qui remportent six sièges (quatre de plus qu'en 2009). Jamais un parti avec à peine six mois d'existence n'avait emporté une telle adhésion.