Royaume-Uni: l’affaire Cummings illustre la dépendance politique de Boris Johnson

Par

Les appels à la démission de Dominic Cummings, stratège en chef du Brexit, se multipliaient mardi, au lendemain d’une conférence de presse qui n’a pas convaincu. Au risque de fragiliser son exécutif, Boris Johnson défend encore son conseiller spécial, accusé d’avoir enfreint les règles du confinement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Stratège de la campagne victorieuse du Brexit en 2016, inventeur de l’efficace slogan « Get Brexit done » [« réalisons le Brexit » – ndlr] qui a assis le triomphe de Boris Johnson aux élections générales de 2019, Dominic Cummings semblait avoir toujours su prendre le pouls de cette colère populaire de l’Angleterre profonde contre l’élite politique de Westminster.